Avec une notoriété qui a le vent en poupe à l’international, le marché de la beauté est en passe de devenir le marché clé des exportations de la Corée du Sud. Selon les derniers chiffres publiés par la KOTRA (Agence Coréenne pour la Promotion du Commerce et des Investissements), la Corée du Sud a exporté pour 4,96 milliards de dollars de produits cosmétiques dans le monde en 2017.

Un chiffre quatre fois plus élevé qu’en 2013, et qui n’a de cesse de progresser : cette année le montant des exportations de soins coréens s’est élevé à 4,6 milliards de dollars pour la seule période de janvier à septembre, soit  +31,4 % par rapport à la même période l’année dernière.

Cosmétiques coréens :
les marchés clés à l’international

Non sans surprise, la Chine est le plus gros marché en matière de consommation de K-Beauty avec 3,26 milliards de dollars (+12,5 % sur un an). Viennent ensuite l’Asie du Sud-est avec 530 millions de dollars (39 %), l’Amérique du Nord avec 470 millions (29,8 %), puis l’Europe avec 160 millions (51,3 %). A noter que les marchés américains et européens sont plus difficiles à pénétrer que la zone Asie en raison des aspects règlementaires et de l’investissement attenant à la mise en conformité des produits cosmétiques sur ces marchés, qui constituent une certaine barrière à l’entrée pour bon nombre de jeunes marques à fort potentiel. 

La beauté, facteur de croissance en Corée du Sud

Toujours selon la même source, dopés par ces exportations, le nombre de fabricants de cosmétiques est passé de 2 458 en 2012 à 11 834 en 2017. Les organisations gouvernementales telles que la KOTRA estiment que ce dynamisme s’accompagnera d’une création d’emplois locaux, et contribuera à la percée des entreprises sud-coréennes à l’étranger.

Écrire un billet doux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.