L‘été dernier, le retailer beauté coréen Olive Young avait créé la surprise en lançant son e-shop international, afin de répondre à la demande croissante de produits K-beauty à l’étranger. Mais très vite, les accros de la K-beauty françaises ont fait face à une déception certaine, la boutique n’étant pas en mesure d’expédier ses produits vers l’Europe en raison de la règlementation RGPD.  Consciente du potentiel marché, l’enseigne a revu sa politique de protection des données et vient finalement d’ouvrir son e-shop à l’Europe.

 

olive-young-livraison-cosmetiques-coreens-france-possible

 

Forte de sa position de leader sur son marché domestique en Corée du Sud (comparable à notre Sephora local), l’enseigne Olive Young élargit son horizon en ciblant désormais les acheteurs étrangers dans près de 150 pays. C’est la toute première fois qu’un détaillant de cosmétiques sud-coréen ouvre sa propre plate-forme à destination des consommateurs internationaux.

Côté stratégie, Olive Young avait déclaré en 2019 qu’elle ciblerait d’abord les consommateurs aux États-Unis, où le marché de la beauté est l’un des plus importants au monde et devrait atteindre une valeur marché de 805,61 milliards de dollars d’ici 2023. Fort d’une grande communauté coréenne et réputé pour être friand de nouvelles tendances, le pays fut également l’un des premiers a avoir accueilli avec succès les produits coréens dans ses enseignes locales (Sephora, Target, Bloomingdales…).

« Les célèbres magasins de beauté et de cosmétiques aux États-Unis ont déjà mis en place des sections K-beauté  dans leurs rayons, dans un contexte de demande croissante, en particulier de la part des clients de la génération Y sensibles aux indie brands. La bonne qualité des produits, des prix raisonnables et des concepts uniques font que les cosmétiques coréens se démarquent », avait déclaré Olive Young dans son communiqué en 2019.

Mais c’est en souhaitant s’attaquer au marché Européen que le Sephora coréen a rencontré des écueils d’ordre règlementaire. En effet, la loi RGPD relative à la protection des données utilisateurs sur Internet est un protocole strict imposé par l’Europe, ne permettant pas aux plateformes e-commerce internationale d’en faire fi. Face à ce casse-tête, Olive Young avait repoussé son lancement sur le sol Européen, mais vient finalement de se mettre en conformité avec les exigences RGPD pour agrandir son marché.

Pour l’heure, le site est uniquement disponible en version anglaise, mais la marque a tout de même prévu de déployer progressivement différentes options linguistiques (chinois, japonais et espagnol) pour faciliter la navigation des clients étrangers sur son site à l’avenir.

Côté assortiment produit, Olive Young réunit déjà quelque 1 000 produits et 130 marques, entre soins de la peau, maquillage, produits capillaires et corporels, ou encore accessoire. L’objectif ? Rendre accessible un maximum de références aux férues de K-beauty en leur faisant vivre l’expérience d’une boutique Olive Young de Séoul. Par ailleurs, la marque guide l’internaute en lui dressant la liste du TOP 100 des cosmétiques coréens les plus vendus chez Olive Young (en online).

Pour la France, les livraisons sont effectuées via le service EMS, au tarif fixe de 20$ (délai : 7 à 10 jours). Les frais de port deviennent gratuits dès 60$ d’achats. Une somme très facile à atteindre au vu de toutes les pépites disponibles !

 

I

nformations pratiques

E-shop international Olive Young
Jung Magazine vous parraine : cliquez ici  pour recevoir un coupon de 15% de remise à inscription  ! En ce moment, une huile démaquillante DHC en format 100ml est offerte dès 70$ d’achats. Par la suite, un programme fidélité est à disposition des clients.