No products in the cart.

massage-facial-anti-age-japonais-kobido-avis-effets-avant-apres-facialiste

Kobido, le massage japonais anti-âge


S’accorder régulièrement un moment privilégié avec soi-même est ce que j’appelle un luxe essentiel. En ce qui me concerne, cela faisait bien longtemps que je souhaitais tester le massage kobido, réputé pour être le meilleur massage facial liftant au monde. Rendez-vous pris, c’est une fois passé le pas de la porte de ma facialiste, j’entrais dans une bulle où chaque détail fut pensé pour offrir une détente totale. Immersion dans un moment proche de la méditation.

Un art ancestral

Le Kobido est un massage du visage promettant l’effet d’un lifting naturel sans bistouri ni injections, grâce à pas moins d’une cinquantaine de mouvements très précis. Erigé au rang d’art thérapeutique, il allie beauté du geste et efficacité à travers des techniques de massage pointues qui se transmettent depuis 26 générations. Aujourd’hui encore, la formation “officielle” est​ réservée à une poignée d’élus chaque année, les places étant ultra limitées.

Amandine LO, la facialiste que j’ai choisie pour mon initiation, a reçu l’éducation très rigoureuse de l’héritier de la Maison Kobido qui n’est autre que le Maître Shogo Moshizuki. C’est lui qui incarne la référence absolue pour transmettre les codes minutieux de la pratique.

En complément, elle a également fait ses classes au sein de l’Académie des Facialistes dirigée par Delphine Langlois, prêtresse des massages faciaux du Tout-Paris. Autant vous dire que j’attendais de passer entre ses mains expertes avec impatience !

 

La technique anti-âge par excellence

Visant directement les signes du temps, le kobido est conseillé à partir de 25-30 ans pour prévenir l’installation des rides d’expression. Il va venir faire travailler vigoureusement les muscles pour les tonifier et booster le maintien des tissus qui s’affaissent d’année en année. A l’aide unique de ses doigts, la praticienne va également relancer les circulations lymphatique et sanguine, souvent bloquées par l’accumulation de toxines. Ce drainage intense stimule au passage la production de collagène, pour booster l’élasticité de peau et éviter une quelconque cassure irréversible (ce qui donne les rides).

La promesse à l’arrivée : un ovale du visage redessiné, des cernes moins visibles, des pommettes et des sourcils rehaussés, des traits détendus et un effet bonne mine généralisé donnant une apparence plus jeune.

Pour ma part, si les rides d’expressions sont déjà présentes sur mon front et impossibles à corriger hors intervention esthétique (ce pourquoi j’ai opté plus tard pour un plasmalift – nous en reparlerons), c’est au niveau du bas de mon visage que je plaçais beaucoup d’espoir : mes cernes congestionnés, mes sillons qui se creusent autour de la bouche et mes bajoues héréditaires me donnent rapidement un air triste et fatigué.

Une expérience méditative

 

Arrivée chez ma praticienne du côté de Vincennes, l’accueil est cosy : la pièce haussmanienne est décorée avec goût, des gua sha, rouleaux et élixirs de beauté trônent ça et là sur les étagères en bois comme pour donner un avant-goût des minutes à suivre.

Un thé fumant est servi accompagné de dorayaki japonais (mes préférés de chez Umami Matcha Café !) pour se plonger dans l’ambiance, et Amandine m’explique le déroulé de la séance en prenant soin de vérifier mes potentielles allergies aux huiles qu’elle s’apprête à utiliser.

 

C’est le buste dénudé que je me glisse sur la table de massage, recouverte d’une serviette moelleuse et d’une couverture chauffante : un vrai plus pour une détente maximale ! On commence par un double nettoyage profond, puis le massage s’effectue à l’aide d’huiles de soin dont les effluves aromatiques prennent immédiatement les sens.

Je respire enfin, après tant de semaines de stress.

 

massage-facial-kobido-anti-age-amandine-lo-vincennes-avis-revue
massage-facial-anti-age-japonais-kobido-avis-effets-avant-apres

Des gestes toniques et précis

 

Minute après minute, les gestes se succèdent et ne se ressemblent pas : les variations de rythmes et de pressions s’entremêlent comme une danse en parfait accord. La précision des mouvements sur les méridiens est impressionnante : c’est comme si la facialiste connaissait par coeur le visage telle une carte secrète.

Discrètement, elle identifie même les noeuds qui s’accumulent dans ma nuque et sur ma zone maxillaire, syndrome typique des personnes anxieuses et au quotidien bien rempli. D’une pierre deux coups, je repars avec un massage dénouant les tensions en plus de travailler l’anti-âge !

L’appui vif sur les zones où circule la lymphe stimule le drainage des toxines, ce qui génère quelques picotements mais l’habitude se prend rapidement. Là où l’exercice se corse un peu, c’est lors des petits pincements sur le contour du visage : chatouilleuses comme moi, vous serez ravies :)

Tout le visage et le buste sont traités en plaçant l’accent sur le contour des yeux, les sillons nasogéniens, l’ovale du visage et le long du cou durant une heure complète.

 

Quels résultats ?

 

Dès la fin du soin, mes muscles faciaux étaient complètement détendus ! La peau, bien que rouge avec la ré-oxygénation de la circulation sanguine, était visiblement liftée sur son ovale, le front lissé, les pommettes repulpées et l’ensemble du teint très lumineux. Les cernes sont eux aussi moins violacés, signe que la circulation du sang a bien repris dans cette zone. Et contre toute attente, ça dure !

Durant la semaine qui a suivi le kobido, j’ai récolté des compliments sur mon teint qui affichait bonne mine, alors même que je traverse une période de fatigue intense. J’ai profité de l’occasion pour me parer de mon meilleur masque en tissu du moment, histoire de prolonger l’éclat. Le combo était parfait.

L’effet détox s’est aussi fait remarquer, car j’ai eu quelques petits boutons de purge le long de la mâchoire et sur les tempes la semaine suivante, mais ils ont disparu très vite pour ne plus refaire surface. 

Mes conseils

En conclusion : le kobido, ça fonctionne ! Je comprends désormais la réputation que s’est taillé ce protocole : la pratique offre un moment de lâcher-prise mais fait réellement travailler les muscles faciaux pour les épauler dans leur mission. C’est un peu comme si on s’offrait une séance de sport intense, mais en se relaxant profondément. Moi qui suis une adepte des massages faciaux, je trouve que la sensation procurée par le kobido est vraiment unique.

Mon conseil pour ne rien perdre de ses bénéfices : continuer à masser chaque soir son visage à la maison, 5 minutes suffisent. Faites chauffer un peu d’huile de soin dans la paume des mains et lissez la peau vers le haut du bout des doigts ou à l’aide d’un gua sha : les deux conviennent parfaitement.

A noter : la pratique impose tout de même quelques contre-indications et est déconseillée aux personnes ayant eu recours à des injections de comblement (acide hyaluronique, botox), à des fils tenseurs liftants durant les 2 dernières semaines, ou présentant de l’acné inflammatoire.

Envie d’observer le kobido de plus près ? Zoom sur ma vidéo Instagram !

La belle adresse...

Massage Kobido par Amandine LO
30 avenue de la République 94300 Vincennes

1h • 100€
Sur réservation

logo-jung-magazine-brique

Le magazine des cosmétiques coréens clean & green.